Donnez votre opinion!

Habitants de la Communauté de communes du Pays de Nemours, nous comptons sur votre implication dans notre ambitieux projet de territoire. Faites nous part de vos remarques et observations pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique et opérer la nécessaire transition énergétique !

Ajouter une contribution

Recopier ce code dans le champs prévu à cet effet : Recopier ce code dans le champs prévu à cet effet

Les contributions sont modérées. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur.


Contributions

Denis OULES
#1 - 22-05-2019
Avec l'Association PÔLE SUD PARIS, je propose que le PCAET de la Communauté de Communes du Pays de Nemours ait pour ambition d'être un pôle d'excellence Européen dans l'ingénierie des sols, tel que résumé ci-après, pour le stockage du carbone, la qualité des productions végétales et de l'eau.
Pourquoi?
SOL NOURICIER, DEREGLEMENT CLIMATIQUE ET AGRICULTURE DURABLE:
Le sol est cette mince pellicule qui avec le soleil et l’eau, nourrit la vie sur terre. Il s’agit d’un milieu riche et fragile dont la constitution nécessite des milliers d’années. C’est un support pour les activités humaines mais aussi un patrimoine réel pour les générations futures. En regroupant un quart de la biodiversité mondiale, les sols sont des réservoirs encore mal connus de ressources pour la bio économie.
Les matières organiques du sol sont essentielles non seulement pour leur structure physico chimique mais aussi pour leur activité biologique. Cette matière organique (MO) provient en majorité du stockage du CO2 par les plantes, contribuant ainsi à la réduction de CO2 dans l’atmosphère (un des gaz à effet de serre) et donc à la prévention du dérèglement climatique.
L’agriculture et la sylviculture ont un rôle majeur à jouer en optimisant ce stockage : à ce jour ce sont les seules activités humaines aptes à compenser à grande échelle les émissions de CO2.
Mieux connaitre l’état et l’évolution de la MO dans les sols devient une priorité non seulement pour une production agricole raisonnée (apporter les doses de semences et d’intrants au bon endroit et au bon moment) mais aussi pour contribuer aux ambitions de la COP 21.
Pour ce faire, et prendre en compte toutes les situations agricoles (historiques, pédo-climatiques...) des capteurs de mesure embarqués sur les machines agricoles couplés à des dispositifs de géolocalisation constitueront des innovations majeures permettant de:
• cartographier les zones de préservation et les zones à enjeux de stockage de la MO, à l’échelle parcellaire et plus largement à celle des territoires
• mesurer les impacts des pratiques agricoles sur l’évolution de cette MO
• tester des techniques de renforcement de ce stockage (microbiologie, agronomie...)
Cette ambition fait appel à une interdisciplinarité entre agronomie, microbiologie, pédologie, méta génomique mais aussi informatique, machinisme agricole, gestion de l’information connectée, métrologie, etc.
Elle est potentiellement source de nouveaux emplois induits par ces expérimentations d’outils et méthodes innovants, dans un objectif de diffusion vers tous les pays du monde actifs pour réduire le CO2 dans l’atmosphère.
Le Sud Seine-et-Marnais et les territoires l’environnant (riches de sols variés aux confins de la Beauce, de la Bourgogne, de la Champagne et de la Brie, et avec ses vastes et célèbres forêts) regroupe nombre de ces compétences et peut être pilote d’un projet Européen servant cette ambition en fédérant universitaires, chercheurs, innovateurs, formateurs et entrepreneurs du monde agricole.
Cf. CR des 28° SYNAPSES du Grand Gâtinais en http://polesudparis.fr/sites/default/files/images/CR_XXVIIIèmes_SYNAPSES_17-10-2017.pdf et www.4p1000.org ainsi que https://lejournal.cnrs.fr/articles/enrichir-les-sols-en-carbone-pour-lutter-contre-le-changement-climatique
brigitte bruneau
brigitte bruneau
#2 - 04-06-2019
quelques idées en vrac....
achat au niveau des municipalités de papier recyclé à base de briquette (Sté Lucart) pour donner l'exemple
routes : à voir s'il vaut mieux se servir de matériaux recyclés (durée de vie) ou mettre un revêtement qui facilite le roulement et donc moins de pollution
Zéro Déchet Zéro Gaspillage Zéro Pollution (voir expérience à Miramas)
Réserve de Biosphère Fontainebleau-Gâtinais - MSBergandi
#3 - 05-06-2019
Bonjour,

La Biosphère Fontainebleau Gâtinais est une reconnaissance de l'UNESCO dans le cadre du programme Man & Biosphère, il récompense un territoire exceptionnel mais surtout les hommes qui vivent sur ce territoire et œuvrent à sa préservation et à son développement durable.

La communauté de communes du Pays de Nemours est partiellement dans le territoire de la Réserve de Biosphère Fontainebleau Gâtinais. Pour valoriser l'action engagée dans le cadre du PCAET, le Pays de Nemours pourrait décider d'entrer entièrement dans cette reconnaissance. La formalisation de cette entrée est une participation aux activités de la Réserve de Biosphère (contribution aux suivis environnementaux, au soutien des écoacteurs, à la diffusion d'information, à la mise en réseau et coordination des plans et stratégies locales pour le développement durable....), une participation à la gouvernance de l'association porteuse du dossier, l'inscription sur les fiches de poste des agents agissant dans ce champ de compétence la contribution à la Biosphère Fontainebleau-Gâtinais,...
La Biosphère s'envisage et se construit comme un pacte entre la communauté locale et la société dans son ensemble, elle se veut ouverte à tous les acteurs locaux, inclusive et participative. Être membre à part entière de la Biosphère signifierai pour le pays de Nemours d'adhérer pleinement à cette démarche.

Le conseil scientifique de la Biosphère Fontainebleau-Gâtinais, regroupe une douzaine de scientifiques de haut niveau dans des spécialités complémentaires, il propose d'aider à répondre aux questions environnementales et liées au développement durable, à la relation homme-nature localement, il peut donc être sollicité pour évaluer la pertinence scientifique d'une démarche ou d'un projet, ou plus globalement pour chercher des réponses aux questions locales dans la science existante, encadrer des stages, thèses,...

Le conseil Education de la Biosphère Fontainebleau-Gâtinais, cherche à coordonner et améliorer l'offre et le contenu pour l'éducation, la sensibilisation, la pédagogie dans les thématiques du développement durable. C’est aussi un moyen d'action pour améliorer la prise en compte de l'environnement par les habitants et préparer les générations futures.

La Biosphère Fontainebleau-Gâtinais encourage un réseau "d'éco-acteurs" qui s'engagent volontairement vers des pratiques plus vertueuses en terme de développement durable, ceci regroupe le label Biosphère Ecotourisme, les Manifestations Biosphère et l'assiette durable. C'est un outil facilement utilisable pour encourager les entreprises à s'engager dans la préservation de l'environnement.

La Biosphère Fontainebleau Gâtinais fait partie des réseaux nationaux et internationaux qui permettent un certain rayonnement du territoire, et une reconnaissance pour ces membres. Cet avantage est pour l'instant principalement valorisé par les centres de recherche et de formation. Il peut devenir un facteur d'attractivité pour les entreprises impliquées dans le développement durable et la science. Ce réseau permet au territoire de se positionner comme un laboratoire vivant, aire de démonstration d'un développement réconciliant activités humaines et nature.

Ces outils, réseaux et conseils sont à disposition des membres de la Biosphère. La contribution à cette dynamique de la part du Pays de Fontainebleau peut être aussi bien technique, matérielle que politique. La synchronicité de l'élaboration du PCAET et du dossier de renouvellement de la reconnaissance Réserve de Biosphère permet d'envisager une coordination forte des actions.
brigitte bruneau
brigitte bruneau
#4 - 10-06-2019
Créer et mettre dans ne nombreux endroits stratégiques de petites poubelles à l'effigie d'une cigarette
(voir photo adressée à part)
mettre en place le rezopouce et des parkings co-voiturage